PRÉSENTATION DU LITTORAL IVOIRIEN

Au niveau de cette partie, il s’agit de présenter l’aspect physique à travers la situation géographique, le relief, la morphologique, la géologie et le paysage.
Quant à l’aspect humain, il présente la population du littoral, les activités économiques et les infrastructures présentes.

Aspects physiques
Il s’agit de présenter les caractéristiques physiques du littoral. Situation géographique
Le littoral ivoirien est délimité par les Latitudes 4° et 5°30 Nord et Longitudes 2°25 et 7°30 Ouest. Il est limité au Nord par la côtière à l’Ouest d’Abidjan et à l’Est par la route de Noé contournant la ville d’Alépé. Le littoral ivoirien couvre une superficie de 23 253 km2 soit 7% de la superficie de la Côte d’ivoire pour 566 km de long (Livre Blanc du Littoral Ivoirien, 2004).
Le littoral ivoirien s’étire du Cap de palmes (Libéria) dans l’Ouest au Cap des Trois Pointes (Ghana) à l’Est (Figure 1).
Figure 1 : Le littoral Ivoirien.
Le découpage administratif du littoral comporte 4 régions, 12 départements, 20 sous-préfectures, 18 communes à l’exception des 10 d’Abidjan et 240 localités (villes et villages) (Livre Blanc du Littoral Ivoirien, 2004).

Morphologie du littoral
La zone côtière est une plaine basse souvent marécageuse. Elle s’accroît vers l’Est en développant un vaste système de lagunes. Le profil topographique du littoral ivoirien donne une orientation Ouest-Sud-Ouest / Est-Nord-Est (OSOENE).
Le littoral ivoirien peut être divisé en trois secteurs.
D’abord, le secteur Tabou-Sassandra-Fresco, caractérisé par une côte mixte, rocheuse et sablonneuse. Ce secteur, orienté à 70° en moyenne est composé de granites et de migmatites dans les falaises qui atteignent directement l’Océan.
Ensuite, vient le secteur Fresco-Vridi-Port-Boüet. Ce deuxième secteur a une orientation moyenne de 81°. Cette côte est sablonneuse et marquée par une allure rectiligne depuis Fresco mais interrompue par l’embouchure de Grand-Lahou et le canal artificiel de Vridi.
Et enfin, le troisième secteur part de Port-Boüet à la frontière du Ghana. Il est orienté à 101° et situé au niveau du `trou sans fond’. Ce secteur est marqué par une côte presque rectiligne.
Il faut remarquer que de Fresco à la frontière du Ghana, on rencontre sur la côte des sédiments composés de sables argileux et de sables que l’on rencontre depuis les hauts-plateaux jusqu’au plateau continental en passant par les bas-plateaux. Ce plateau continental à une surface de 12 200km2 et fournit près de 60% de la production halieutique. Il produit environ 41millions de m3 de gaz / an et connaît un trafic maritime intense (Hauhouot, 2000 ; Livre Blanc du Littoral Ivoirien, 2004).

Trait de côte
– Longueur de la cote (Km) : 566
– Largeur de la cote (Km) : 20 – 30
– Ports : 2
– Pentes : Forte et variable
– Drainage naturel : Bon

Géologie
Comme entité géologique, on rencontre le littoral et le plateau continental.
Le littoral est formé de migmatites, de gneiss, d’amphibolo-pyroxenites et de divers granites du Cap des Palmes à Sassandra. De Sassandra à la frontière du Ghana, le bassin sédimentaire présente une partie émergée qui représente seulement 2,5% du territoire Ivoirien (BNETD, 1989). À cet endroit, on rencontre des sediments côtiers (argileux et sableux). On y trouve egalement des granodiorites, des basaltes très peu accidente avec quelques bancs rocheux.
Les sols du littoral ivoirien sont à 65% ferrallitiques et 35% hydromorphes. Les sols hydromorphes sont rencontres dans les fonds lagunaires et les fleuves (Livre Blanc du Littoral ivoirien, 2004).

Paysage
Plusieurs types de paysages sont rencontres sur le littoral ivoirien. Ainsi, des cordons dunaires, des zones rocheuses, des zones lagunaires, des forêts sont-ils rencontres de Tiapoum à Tabou.
Ce paysage constituant un patrimoine écologique, culturel et touristique important est marqué par deux grands ensembles biogéographiques. Il s’agit d’un ensemble d’origine entropique marqué par un paysage agraire et d’un ensemble compose de formation naturelle mite par les défrichements agricoles (Hauhouot, 2000).
Ces ensembles sont marqués par l’homogénéité des plantations d’hévéa et de palmier à huile qui constitue le trait dominant du paysage le long de la côtière entre Dabou et Grand-Lahou, puis de Grand-Bereby à Tabou. Les cocoterais et les ananeraies se succèdent d’Abidjan à Tiapoum.
Les formations naturelles sont marquées par des paysages et écosystèmes de type continental (forBts littorales, boisements littoraux, savanes littorales,…). Les écosystèmes aquatiques et terrestres littoraux présentent une diversité biologique exceptionnelle.
Toutes ces richesses ont attiré de nombreuses personnes qui pratiquent des activités diversifiées.

ONG LES AMIS DES MARINS

Siege Social : Immeuble HALLANY, rue 6, avenue 19 face à la station TOTAL de la gare Sitarail (ex RAN) au quartier France Amérique deTreichville /Abidjan
Adresse postale : 05 BP 3278 Abidjan 05
Téléphones : (+225) 21 35 72 17 / 07 88 00 83

MENU PRATIQUE

SUIVEZ-NOUS